samedi 18 juillet 2009

Qu'est-ce que ça rapporte ?

.
René Homier-Roy vient de demander à Hubert Reeves à la radio de Radio-Canada :

«La recherche spatiale, qu'est-ce que ça nous rapporte ?»

Hé bien, on pourrait commencer avec les pyramides. On a pas tout compris ce qu'il y a à savoir sur les pyramides, mais on sait que leurs architectes avaient d'excellentes connaissances astronomiques.

Depuis longtemps avant les pyramides, les personnes qui résolvent les problèmes techniques de survie des membres de notre espèce, sont généralement les personnes qui comprennent le mieux les réalités de l'environnement dans lequel nous vivons.

Alors que nous a rapporté l'aventure de la science demandez-vous ?

Tout ce qui fonctionne !

Et je vous retourne la question :

Qu'est-ce que ça nous rapporte le sport professionnel ?

Nous dépensons beaucoup plus pour le sport professionnel que pour la recherche scientifique, pourquoi ne leur demande-t-on pas à eux ce qu'ils rapportent ?

Le sport est un divertissement, il ne crée pas de richesse, il la déplace : les travailleurs qui ont créé la richesse pendant la semaine à l'ouvrage, prennent une partie de leur paye et la remettent aux sportifs la fin de semaine pour se divertir. La richesse n'a pas été créée, elle a simplement changé de mains.

La science est un investissement et elle forme un tout. Chaque découverte scientifique dans quelque domaine que ce soit affecte tous les autres domaines d'une manière ou d'une autre.

Tout ce qui fonctionne aujourd'hui doit quelque chose aux premiers hommes qui se sont brûlés les doigts en apprenant à maîtriser le feu, qui se sont cognés les pouces en apprenant à tailler la pierre.

Alors aux gens qui me demandent à quoi sert la recherche spatiale, je leur répond de donner leur télé et leur ordi aux voisins et de retourner vivre dans le bois ou dans le désert car ils ne méritent pas le privilège d'utiliser les résultats de nos recherches.

Serge Grenier

2 commentaires:

Pol Sméagol a dit…

C'est très vrai et j'appuie cette énoncée À 100% ! La découverte est pertinente, enivrante et par le fait même nous transporte bien au delà de notre petit quotidien souvent circulaire dans le sens de tourner en rond.
Merci Serge et merci Hubert!

Paul

Jean-Yves a dit…

C'est vrai qu'en pratique on peut vérifier que tout se conditionne réciproquement.