vendredi 8 juin 2012

L'aube de la pensée holistique

.
Je pense que la pensée holistique
est en train de remplacer
la pensée cartésienne.


Pas la pensée magique, la pensée holistique.

Je suis très Peace and Love, moi-même,
alors je n'ai rien personnellement contre la pensée magique,
mais j'aborde cette question de conscience collective
d'abord sous l'angle de la physique quantique,
puis sous l'angle politique.

Dans les deux cas,
l'important est que ça s'applique à tout le monde,
pas seulement aux personnes gentilles
ou qui méditent de telle façon
ou qui ont vécu ceci ou cela
dans leur vie personnelle.


La conscience n'est pas un phénomène continu,
mais une succession rapide de moments de conscience.

Environ 40 fois par seconde,
nous perdons conscience pendant un bref instant
et nous tombons dans l'inconscient collectif
puis nous en ressortons avec ce qu'il faut
pour vivre le moment de conscience suivant.

C'est comme ça pour tout le monde,
pas juste les gourous et les grands initiés.

Tout le monde, du premier au dernier.

Mais, personne ne revient
avec la même chose de l'inconscient collectif.

Il y a un fondement qui est commun à toute l'humanité,
puis il y a des parties liées à des époques, à des régions,
à des langues, à des cultures, à des événements marquant.

Et à certaines époques,
la pression sociale module assez précisément
ce qui est ramené ou pas par la majorité des individus.


Mais à l'époque en cours actuellement,
peut-être à cause de la communication «many to many»
rendue possible par des outils comme Facebook,
ou pour quelqu'autre raison que ce soit, peu importe,
les informations que nous ramenons de notre inconscient collectif
sont bien différentes de celles que nous ramenions
il y a quelques années à peine.

Ce sont les mêmes mots,
mais on ne les comprend plus de la même façon,
comme s'ils avaient changé les définitions des mots subitement.

Les politiciens et les journalistes
nous répètent les mêmes formules
qu'ils ont toujours utilisées avec succès,
mais les gens ne réagissent plus comme avant.

Les circonstances actuelles font
qu'un très grand nombre de personnes
vivent de profondes prises de conscience
et ça fait des vagues dans l'inconscient collectif.

Les gens sensibles ont été affectés en premier.

L'effet combiné de ces prises de conscience
augmente la force des vagues dans l'inconscient collectif
et maintenant, on n'a plus besoin d'être particulièrement sensible
pour «pogner la vibe», pour pressentir le nouveau paradigme.


Rendu au 100e singe, ça va débouler !

Sergio
.

Aucun commentaire: